Transports

Des transports modernes et du stationnement adapté à notre commune

Nous devons à notre belle vallée des transports modernes et adaptés. Pour y parvenir, notre liste peut déjà compter sur le soutien de nos député et sénateur, Jean-Noël Barrot et Martin Lévrier, et de plusieurs autres députés du département des Yvelines et de l’Essonne.

Le projet d’aménagement des environs de la gare

Les abords de la gare RER de notre ville sont de moins en moins adaptés au volume de circulation des bus, des voitures, des vélos et des piétons. Les environs de la gare doivent permettre à ces différents modes de circulation de se rencontrer et de se compléter.

SREM Divers 18 novembre 2017 -1.jpg
La gare de Saint-Rémy lès Chevreuse

Le projet, étudié par le bureau d’études Artelia après concertation avec les différents partenaires, inclut la transformation de la gare routière, des espaces pour dépose-minute et la construction d’un parking semi-enterré sous les voies. Notre liste, si elle est élue, veillera à ce que cette construction soit bénéfique pour les habitants de la commune : qu’elle ne grève pas nos capacités d’investissement et que les prix pratiqués restent raisonnables et avantageux pour les résidents.

Nous demanderons aux intercommunalités (Pays de Limours, CCHVC) de mettre en place des parkings de regroupement sur leur territoire et des navettes électriques vers la gare.

Le projet de création de voies de garage supplémentaires

Initialement, le projet de la RATP, avec le support de la Région Ile-de-France et de Ile-de-France mobilités (ex-STIF) prévoyait 3 phases. Suite aux négociations menées par le Collectif  Pôle Gare avec un appui solide de la commune et des autorités environnementales, des premières avancées ont mené à la suspension de la phase 3 et à l’abandon de la voie de garage 12.

La phase 1, en cours de réalisation, porte sur la modernisation des aiguillages, la construction d’un nouveau poste de signalisation et l’extension de la voie 5T qui facilitera la manœuvre des trains et sera bénéfique in fine aux voyageurs. La phase 2 envisagée concerne la construction de 3 voies de garage et l’extension de la voie 4T pour le stationnement des rames de RER la nuit. Il existe une forte opposition des Saint-Rémois sur ces créations qui impliqueraient d’énormes travaux de soutènement le long de la rue Ditte, sur plusieurs centaines de mètres.

Notre volonté est de travailler avec les autorités compétentes, les élus concernés et les associations pour étudier des alternatives et obtenir des réponses de la part de la RATP à l’avis de l’autorité environnementale qui nous est favorable.

Dans l’immédiat, nous demanderons l’utilisation d’aiguillages de dernière génération, avec installation de tapis anti-vibrations. Nous exigerons de la RATP que les compresseurs des trains soient arrêtés la nuit et que les lumières soient éteintes, ce qui devrait améliorer la situation des riverains. Enfin, une carte des bruits sera établie dès le début de notre mandat pour apporter le meilleur confort aux Saint-Rémois concernés.

Anticiper les flux de véhicules

Nous ferons des mesures du trafic routier sur l’ensemble de la commune qui serviront à dimensionner les accès à la gare et à configurer le nouveau centre-ville. Les futurs flux engendrés par les projets du plateau de Saclay seront pris en compte.

20170909_100704
La circulation automobile dans le centre ville

Afin de limiter la circulation automobile, il deviendra indispensable d’organiser de nouvelles lignes de bus vers les bassins d’emploi de Saclay, Courtabœuf, Guyancourt, Vélizy, etc. Et comme il n’est pas envisageable de laisser tous ces bus traverser le centre-ville, nous étudierons la possibilité de construire à moyen terme une voie de contournement rejoignant le rond-point du bas de la route de Versailles.