Projets scolaires et parascolaires

Restaurant scolaire et centre de loisirs : une alternative réalisable rapidement  

D’équipe municipale en équipe municipale, de projet en projet, aucune reconstruction n’a été mise en œuvre. Ce triste feuilleton n’a que trop duré !

StRemEnMarche_2017 -35
L’ancien restaurant scolaire

Saint-Rémy En Marche ! s’engage à reconstruire, dans les meilleurs délais et avant la fin du mandat qui lui sera confié, un centre de loisirs, un restaurant scolaire et un relais assistants maternels (Ram), pour répondre aux attentes légitimes des parents d’élèves, du personnel communal et des enfants Saint-Rémois de leur plus jeune âge jusqu’au CM2.

> Notre ambition : construire un équipement neuf, pérenne, de qualité et économe en énergie qui réponde aux contraintes et aux besoins actuels et futurs de nos familles, en tenant compte des évolutions démographiques prévues sur la commune.

> Notre volonté : intégrer harmonieusement ce nouveau bâtiment dans le paysage urbain de la ville, à proximité de l’école Jean-Jaurès, pour en faire un pôle jeunesse permettant ainsi de mutualiser des espaces de détente, comme par exemple les cours de récréation.

> Notre méthode : ouvrir au préalable une concertation avec parents, enseignants et personnel communal afin de définir ensemble le projet le mieux adapté. Etablir un calendrier et ensuite, rendre compte aux Saint-Rémois de l’avancement du projet à chaque étape de sa réalisation.

StRemEnMarche_2017 -24
L’école Jean Jaurès

Oui à la réforme des 4 jours !

C’est ce que les parents Saint-Rémois ont répondu très majoritairement au sondage effectué par l’ancienne municipalité. Dommage qu’ils n’aient pas été écoutés puisque Saint-Rémy n’a pas fait partie des 37% de communes qui ont saisi l’opportunité offerte par le gouvernement du président Macron de tirer un trait sur la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2017.

Nous, Saint-Rémy En Marche ! tiendrons compte du souhait de la majorité des parents et nous nous engageons à  mettre en place, en concertation avec toutes les parties prenantes, la semaine des 4 jours à la rentrée 2018 pour l’ensemble des écoles de la ville.

Avec ce changement, la commune économisera  un budget conséquent et n’aura plus à gérer  des subventions de l’Etat très incertaines.