Mise en oeuvre d’une navette temporaire pour les élèves passant le Bac au Lycée de la Vallée dès Lundi

Lettre adressée par les 5 élus SREM au maire ce jeudi matin, 14 juin  :

Monsieur le Maire,

 Vous n’êtes pas sans savoir que les épreuves du baccalauréat 2018 commencent lundi prochain 18 juin au Lycée de la Vallée de Chevreuse (LVC) qui est centre d’examens.

La rue de Paris étant fermée pour une durée indéterminée et le RER n’étant plus opérationnel pour une durée encore inconnue, nous, élus SREM, avons constaté une inquiétude grandissante des citoyens de la vallée face au manque de moyens de transports disponibles qui permettraient aux élèves de se rendre au lycée depuis Saint Rémy-lès-Chevreuse en toute sérénité.

En l’état actuel, vous conviendrez que se rendre à Courcelle est actuellement très compliqué, ce qui ne peut qu’augmenter le stress déjà important chez la plupart des élèves bacheliers.

Nous proposons donc de mettre en œuvre une navette minibus allant de la gare de Saint Rémy à Courcelle en passant par la rue Ditte et le Chemin de la Glacière durant la période d’examen. Cette navette assurera plusieurs allers-retours pour conduire le matin, le midi et le soir les élèves entre la gare de Saint Rémy et la fin du Chemin de la Glacière.

Nous proposons que le transport soit assuré comme suit jusqu’à la fin des épreuves :

  • toutes les 15 minutes de 6h45 à 7H45 pour aller de Saint Rémy à Courcelle,
  • une rotation tous les quarts d’heure de 12h à 14h,
  • les retours de 16h30 à 18h tous les quarts d’heure de Courcelle à Saint Rémy.

La navette de la commune pourrait être le moyen adéquat pour réaliser cette rotation. Il conviendra bien entendu de se mettre en rapport avec la direction du LVC pour optimiser au mieux les horaires des navettes en fonction des épreuves.

Il sera aussi nécessaire d’informer les citoyens au plus tôt et que cette information soit relayée par les mairies de la vallée et par le LVC.

Nous sommes conscients de l’accumulation des problèmes que les habitants de la vallée, et les Saint Rémois en premier lieu, ont subi ces dernières semaines, mais il est de notre devoir de proposer des solutions alternatives aux moyens de transports actuellement limités ou hors d’usage, pour aider nos jeunes a se présenter aux épreuves du bac dans les meilleures conditions.

 Nous nous tenons à votre disposition pour aider les services communaux à mettre en place cette liaison temporaire.

 Les élus SREM D.DUFRASNES, A.BOSDARROS, L.BERGE, S.NGUYEN, J. POMPEIGNE

Le jour d’après…

Grande effervescence ce mercredi 13 juin sur le chantier du déraillement du RER B entre Courcelle et Saint-Rémy (l’agitation contraste avec le calme plat observé sur le chantier sinistré de la rue de Paris depuis plusieurs semaines….).
Plusieurs entreprises sont arrivées pour prêter main forte à la RATP. Elles sont à l’oeuvre depuis l’ancienne maison du garde-barrière. On est abasourdi quand on découvre l’énorme trou béant sous la voie ferrée laissée par la voie d’eau. Comment un tel effondrement a-t-il-pu se produire aussi rapidement sans que personne ne s’en aperçoive?
IMG_20180613_191124
Le « coupable » ne serait-il pas l’étang de Vaugien , tout proche, qui, sous l’effet des fortes pluies récentes, a dû déborder et progressivement rogner sur le talus de la voie ? Sachant que cette région est en zone inondable – contrairement à ce qu’affirme la présidente de la RATP et ce que l’expérience nous a démontré – il est logique de se demander pourquoi le talus n’intégrerait pas des écoulements sous la voie permettant à l’eau de l’étang de rejoindre l’Yvette ?
IMG_20180613_191749.jpg