La présidente de région commence son déplacement au sujet du « RER B » par St Rémy

Le 21 février à 8h, en mairie de Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Valérie Pécresse, Présidente d’Île-de-France Mobilités et de la Région Île-de-France, a débuté une journée dédiée à la visite des principales villes desservies par le RER B.

Étaient présents à cette réunion : le directeur RATP du RER B (qui a la gestion de l’ensemble de la ligne même si celle-ci reste opérée conjointement par la RATP et la SNCF), plusieurs élus de la CCHVC et de l’Essonne (notamment la maire de Chevreuse, le président de la CCHVC et le maire de Massy), les représentants du COURB (Comité des Usagers du RER B) et du Collectif Pôle Gare Saint-Rémy, ainsi que plusieurs membres du conseil municipal. Les élus de l’opposition ont été aussi conviés et SREM remercie le maire pour cette invitation.

Mme Pécresse nous a d’abord présenté les projets en cours de réalisation sur le RER B :

  • Changement des caténaires sur le tronçon nord,
  • Doublement du transformateur de Drancy (pour éviter le renouvellement du type de problèmes survenus l’été dernier),
  • Réalisation d’un nouvel atelier RER B à Vitry-sur-Seine.

Suite à une question du COURB, Mme Pécresse a confirmé les nouvelles rames pour 2025, et la rénovation qui a été entamée pour les rames actuelles. Elle a aussi déploré l’impossibilité d’utiliser les nouvelles rames du RER D sur le RER B pour des raisons techniques.

Une bonne partie de la réunion a porté sur les nouvelles voies en gare de Saint-Rémy. Trois points sont à noter sur le sujet :

  • Mme Pécresse va favoriser la réouverture des discussions entre la mairie et la RATP pour trouver une issue acceptable pour les deux parties concernant les voies de garage et notamment la voie 4T.
  • Elle souhaite que le projet Pôle Gare soit étudié plus avant et propose de voir comment la région peut aider par des financements à rendre notre gare plus agréable (mise en œuvre de nouveaux service, kiosque à journaux…).
  • Concernant les parkings, elle engage la mairie, le PNR et l’intercommunalité à étudier la mise en place de liaisons douces/voies cyclables, pour permettre la réalisation de parkings déportés. A ce titre la Région va lancer un programme de vélos électriques. Elle compte sur Saint-Rémy pour saisir cette opportunité.

Souhaitons que cette réunion soit le début d’un dialogue retrouvé avec la RATP pour une issue plus favorable aux Saint-Rémois suite aux travaux de la gare de Saint-Rémy, et pour une meilleure qualité de services en vue d’améliorer le transport des voyageurs sur le RER B.

 

Dz7nH87XgAA-LnZ
Valérie Pécresse, à la rencontre des associations et des élus du RER B, du sud au nord de la ligne le 21 février. (Crédit : IDFM)